Grégoire Leclercq publie une tribune sur BFMBusiness : "Ubérisation ou économie collaborative? Ne confondez plus, voilà les différences"

Vous êtes ici

Description

Dans les débats à la télé ou les articles de presse, l'ubérisation est mise à toutes les sauces. Concept gigogne, il est devenu synonyme de disruption dans l'économie et est souvent confondu avec l'économie collaborative. Sauf que si les 2 tendances sont nées grâce aux nouvelles technologies, elles n'ont pas les mêmes conséquences sur l'économie. Explication.

Le mot ubérisation a été consacré parmi les 12 mots les plus cités de l’année 2015. Presse, économistes, politiques, hommes d’affaires, investisseurs, entrepreneurs: tous parlent d’ubérisation et s’affrontent sur le sujet. Mais aucun n’a réellement pris le temps de définir le terme, et de le distinguer d’autres phénomènes économiques proches mais sensiblement différents. Il existe ainsi derrière ce "vocable" de nombreuses interprétations parfois fausses, souvent imprécises. Tentons en quelques lignes de bien faire la différence entre économie collaborative, économie du partage, gig economy, disruption et ubérisation.

Un point de départ: le digital pour tous…

Une récente étude de l'Organisation des Nations unies classe la France en tête du classement européen et en 4e place du classement mondial sur les services en ligne proposés par l’administration, les infrastructures de télécommunications, et le niveau d’éducation des habitants. Par exemple, notre pays dépasse largement, avec plus de 13 millions de bornes publiques, les États-Unis (9,58 millions de bornes). Et en un an, 400.000 étudiants ou salariés ont suivi un MOOC (Massive Open Online Courses) une formation en ligne, quand 83% des Français utilisent internet, contre 75% en moyenne en Europe, selon l'Insee…

…fait naître les pratiques collaboratives

L’économie collaborative repose sur des pratiques basées sur un système de confiance et sur des communautés qui transforment la façon dont nous vivons, travaillons et créons de la valeur. Son périmètre est vaste: la consommation de biens et services (Le Bon Coin, AirBNB, BlablaCar), le financement (KickStarter, HelloMerci, Friendsurance), l’éducation (livementor, KhanAcademy), la production (Wikipedia, FabLab, Quirky, Youtube), la gouvernance (Holacracy, laprimaire.org)… Ces pratiques sont bien évidemment renforcées par notre adhésion massive aux réseaux sociaux, qui poussent le consommateur à faire "communauté" et donc à mettre en commun des biens, des services, des avis, des expériences, des productions.

Lire la suite sur http://bfmbusiness.bfmtv.com/01-business-forum/uberisation-ou-economie-collaborative-ne-confondez-plus-voila-les-differences-946625.html


A lire aussi

NOS PARTENAIRES

Vous souhaitez vous engager avec nous dans cette large réflexion ? Vous souhaitez porter un regard novateur sur la réforme du travail et sur l'économie moderne ? Entreprises, associations, think-tank, chercheurs, personnalités qualifiées : rejoignez-nous !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE
NEWSLETTER

Restez en contact avec nous. Proposez-nous vos tribunes, réactions, témoignages. Et soyez informés des dernières publications et des dates d'événements à venir !

A PROPOS

Fondé par la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) et l'association Parrainer la Croissance, cet observatoire a pour but d'accompagner l'ubérisation, d'apporter un constat précis et de proposer des pistes de réflexion autour de la réforme du code du travail, du dialogue social, de l'évolution du Droit...

INFOS DE CONTACT